Nouveau programme 2018/2019 du séminaire de psychiatrie et sciences humaines

Le Pôle psychiatrie du centre hospitalier de Gonesse

présente pour sa 11ème année le séminaire psychiatrie et sciences humaines.

Le programme pour l’année 2018/2019. Le séminaire psychiatrie et sciences humaines est ouvert à tous. Pour se rendre au centre hospitalier de Gonesse, n’hésitez pas à consulter notre plan

Présentation du Séminaire Psychiatrie et Sciences Humaines 2018/2019 par le Dr Labergère, chef de pôle de psychiatrie adulte

Pour contribuer à rassurer les esprits chagrins et nostalgiques, qui se lamentent de l’évolution de la psychiatrie contemporaine, nos pouvoirs publics viennent de publier deux ambitieux programmes, résolument tournés vers le Nouveau Monde de la Santé mentale.

Ainsi, déclinant fidèlement les objectifs fixés par la « Feuille de route santé mentale et psychiatrie », présentée par la ministre le 28 juin 2018, notre Programme Régional de Santé, dans un chapitre conclusif intitulé avec emphase « Mobiliser pour inventer la psychiatrie de demain », nous invite à développer la télémédecine et à promouvoir l’utilisation des outils de e-santé mentale au service de l’autonomie des personnes, en s’inspirant du projet européen « E-men »…

Par ailleurs, s’inscrivant étroitement dans la doxa néo-libérale de maximisation individuelle du bien-être mental et de « son potentiel de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté », notre Feuille de route veut nous enrôler dans une fervente croisade hygiéniste et appelle à « renforcer les compétences psycho-sociales de l’usager… dans tous les milieux de vie (école, études supérieures, éducation, travail…) » en démocratisant l’empowerment et les interventions basées sur la pleine conscience.

En outre, alors que s’accentue inexorablement le démantèlement des moyens soignants humains et la régression sécuritaire et asilaire dans notre discipline, ces programmes affichent l’objectif incantatoire et pharisien de « Réduire le recours aux soins sans consentement, à l’isolement et à la contention ». Ils se rempardent ainsi derrière les recommandations de la Haute Autorité de Santé de février 2017, qui dévoilent clairement à leur insu, dans l’avertissement suivant, la tartufferie de cette entreprise : « L’isolement et la contention ne doivent jamais être utilisés… pour résoudre un problème administratif, institutionnel ou organisationnel, ni répondre à la rareté des intervenants ou des professionnels » …

A la lumière de ces amers constats, nous pourrions aujourd’hui être fondés à paraphraser l’aphorisme d’Albert Camus sur la vie, dans l’Envers et l’endroit : « Il n’y a pas d’amour de la psychiatrie sans désespoir de la psychiatrie »…

Refusant pourtant de céder à la résignation ambiante, pour cultiver plutôt ce que Michel Foucault dénommait avec acuité « L’art de l’inservitude volontaire », notre séminaire entend cette année encore poursuivre sa défense des valeurs humanistes de nos pratiques soignantes, en redonnant toute leur place aux déterminants psychanalytiques, sociaux et politiques, qui façonnent notre champ clinique.

Nous tenons dans cette perspective à remercier chaleureusement tous les intervenants qui nous ont fait l’honneur de contribuer à la composition de ce nouveau programme 2018/2019, qui s’annonce aussi diversifié que prometteur, ainsi que l’administration de notre hôpital et de notre GHT, dont le soutien indéfectible nous est très précieux.

Nous adressons également notre gratitude amicale à Franck Le Roux, qui coordonne dorénavant à nos côtés, avec un enthousiasme partagé, l’élaboration et la diffusion de ce séminaire public.

Veuillez enfin bien noter que le séminaire se tient désormais dans la Salle de l’Auditorium du Nouvel Hôpital de Gonesse.

Bon séminaire à tous !

Docteur Olivier LABERGÈRE

Chef du Pôle de Psychiatrie générale du CH de Gonesse

séminaire de psychiatrie programme 2018- 2019