3ème Séminaire de psychiatrie – Freud au pays des Soviets

L’équipe de psychiatrie adulte vous invite à son 3ème séminaire de psychiatrie et sciences humaines

En exclusivité à l’hôpital de Gonesse

En 1918 Freud appelle de ses vœux à une psychanalyse populaire. Il s’agit alors de s’adresser aux plus démunis.  De la même manière il existe un « droit à l’aide chirurgicale », de pouvoir proposer à ceux qui souffrent le plus les outils de la thérapeutique analytique. Dans la séquence des années 20 qui suivra , le vœu freudien se réalise en partie. Au moins douze policliniques gratuites ouvrent un peu partout (Berlin et Vienne sont les exemples les plus connus) dont une publique à Moscou, qui, adossé à un institut psychanalytique d’État, fait figure d’avant-garde pour le mouvement psychanalytique international d’alors. Ne se pourrait-il pas que cette tentative d’une clinique engagée au plus près du Malaise – tentative largement oubliée par les analystes libéraux d’aujourd’hui- soit devenue, en grande partie (ou du moins dans un certain nombre de cas), l’une des tâches du psychologue à l’hôpital et dans les institutions?

séminaire de psychiatrie et sciences humaines hôpital de Gonesse